La dernière
chambre de Babel
Automne 2 | 2019

 
 Automne 2 | 2019
 Été 2 | 2017
Printemps 2 | 2016
 Hiver 2 | 2015
 Automne 1 | 2014
 Été 1 | 2013
Printemps 1 | 2012
 Hiver 1 | 2007

Encore et encore Coré

La terre se déchire sous tes pieds

Sous le narcisse

Avalée

Et d'un grain de grenade Perséphone tu nais

Dans les ténèbres c'est une promesse qu'il te fait

Il n'y a plus rien à pleurer

Car à chaque fois tu redeviens

Encore et encore Coré

 

 

 

| Nathalie H, juillet 2020

 

 

Encore et encore Coré

Est mort le narcisse laisse le temps s'écouler

La promesse des ténèbres n'est pas éternité

Perséphone il nous faut oublier

Les grains de ta beauté sur les rives de Léthé

Pour mieux nous souvenir

Qu'à chaque fois tu reviens prête à éclater

Encore et encore Coré

 

 

 

| Nathalie H, juillet 2020

 

 

Un jour
tu m’as dit
le temps lui seul le sait

Pourtant il ne sait rien le temps - tu crois qu'il sait quelquechose ?
le temps s’étend il est étendu en expansion peut-être
mais il ne sait rien il n’est rien et il est tout
tous les êtres et toutes les choses
Le temps n’existe pas en même temps qu’il existe
il est à la fois mort et vivant
c'est un chat sans queue ni tête
ni fin ni début
et s'il ne meurt pas c'est qu'il n’est jamais né
le néant est là de toute éternité

Peut-être qu'il est chacun de mes pas
la terre en-dessous le ciel par-dessus
la trajectoire le trait - le dessein le crois-tu ?
mes atomes et toutes les particules de l’univers et ce qui les relie
l’intérieur et l’extérieur et tous les contraires
tous les flux les explosions les cycles les complétudes les contradictions
le temps est mouvement
je suis sa mémoire et sa mémoire me suit

Maintenant dis-moi pourquoi
tu crois ne rien savoir quand tu sais déjà tout ?
Parce que tu sais bien que tu en es une infinitésimale partie
qui simultanément le contient déjà tout entier.

| Nathalie H, Le territoire du temps, 2014

 | scroll horizontal >>> Dernière chambre de Babel - Deuxième automne | 2019
© Nathalie Hervieux tous droits réservés